Accueil > Passions Greeters > Tourisme et handicap: à Greeters, rien d’impossible !
 

Tourisme et handicap : une vrai question. Voilà quelques mois, les greeters troyens ont reçu une demande émanant d’un couple : un monsieur non-voyant, et une dame en fauteuil électrique…
Oserais-je l’avouer : ma première réaction a été de vouloir me défausser, trouvant cela, ma foi, par trop compliqué. Mais j’ai aussitôt réalisé qu’ils venaient de l’étranger en voiture pour découvrir notre jolie ville, et que si le destin me clouait au fauteuil, je serais bien heureuse de pouvoir continuer à voyager. Alors… Banco !

 

Tourisme et handicap : bien préparer sa visite

Bien sûr, cela m’a demandé un peu plus de préparation qu’à l’accoutumée. J’ai refait mon parcours pour découvrir toutes les chausse-trappes, comme les seuils surélevés des cours privées, dont nos corps valides n’ont pas conscience. Fait aussi le tour des musées pour m’assurer qu’ils n’aient pas une fin de non-recevoir, et en effet, l’un d’eux se trouvant dans un bâtiment historique n’a pu être mis aux normes d’accès handicapés. J’ai aussi découvert que l’Office du Tourisme envoyait gracieusement une brochure en braille aux visiteurs afin qu’ils puissent la consulter avant leur arrivée. Puis, ce fut le jour J …

J’ai rencontré un couple exceptionnel : enthousiaste, dynamique, joyeux, attentif à l’autre, complice, et si complémentaire ! Madame est tel un poisson-pilote pour Monsieur, qui, se tenant au fauteuil, évite tout obstacle, et se déplace tout-à-fait comme un voyant.

  

Découvrir Troyes « avec un autre oeil »

J’ai été beaucoup plus descriptive dans mon discours, lui ai fait toucher les matériaux des façades de nos maisons à pans de bois, les jolies sculptures sur les poteaux corniers… Je me suis aperçue aussi des difficultés de circulation sur les trottoirs pour un fauteuil, les détours nécessaires à faire pour trouver un « bateau » qui permette d’en descendre sur la chaussée, quand ils sont devenus trop étroits. Moralité : nos vieilles petites rues pavées sont bien plus carrossables que les rues plus récentes, avec des trottoirs encombrés par voitures et parcmètres ! J’ai découvert aussi par leurs yeux (Oups, pardon ! Ceux de Madame !), les commerçants qui jouaient le jeu en ayant installé une rampe rétractable.

Christine

Christine, Greeter à Troyes depuis 2012, passionnée de patrimoine, d’Histoire, grande gastronome et cuisinière et championne d’anecdotes insolites. A accompagné M. et Mme Lamoureux dans leurs premiers pas à Troyes, au grand plaisir de découvrir de nombreux points d’intérêts communs. Un greet très agréable!

Voir aussi:
 
Qui sont les Greeters ?

 

Et je me suis surprise à rentrer chez moi en sifflotant, impressionnée par cette belle leçon de vie que je venais de recevoir, et qui remet à leur juste valeur les petits bobos du quotidien pour lesquels on a tendance à se lamenter trop facilement.
 
Passionnée et Greeter, j’ai mis un point d’honneur à répondre à une demande un peu atypique. Tourisme et handicap : n’hésitez pas, osez et foncez !

Pin It on Pinterest

Share This