En France, le tourisme social et solidaire se définit à la fois par le champ légal, ses dispositifs d’accessibilité financière et son appartenance à l’économie sociale et solidaire et à ses valeurs. L’Union nationale des associations de tourisme et de plein air (UNAT), réseau représentatif du secteur, fondé en 1920, a mené un travail de fond pour aboutir à une définition de référence : « un projet au service des hommes et des territoires, porté par des acteurs touristiques engagés et reconnus par le tissu des acteurs de la filière ».
Pour l’UNAT, cette forme de tourisme se caractérise par les principes suivants :
un tourisme humaniste, vecteur de lien et de mixité entre les populations touristiques et locales ;
un tourisme équitable dans la répartition des revenus, l’utilisation des ressources et l’accès pour tous ;
un tourisme soucieux de son empreinte écologique protégeant l’environnement local et planétaire et préservant l’équilibre des écosystèmes.

Parution Septembre 2021.

Ce dossier a été réalisé par l’Avise, en partenariat avec l’Union nationale des Associations de Tourisme et de plein air (UNAT) et avec le soutien du Fonds social européen, de la Banque des Territoires et du Secrétariat d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable.

Attention vous n’avez pas les droits de duplication de ces articles. Cette copie est pour votre information seulement, Ne pas divulguer en dehors de la communauté des Greeters de France et pour des besoins d’information interne uniquement,SVP !

Pin It on Pinterest

Share This