Crédit photo : © AlexandreLamoureux   
Home > Tourisme durable > Quand un Guide croise la route d’un habitant…
 
A l’Office de Tourisme La Baule – Presqu’île de Guérande, les habitants contribuent à l’accueil des visiteurs grâce au réseau des Greeters, créé depuis 2016 sur La Baule et désormais étendu à la Presqu’île de Guérande. Une dimension participative aussi présente chez nos Guides conférenciers, qui tissent des liens étroits avec le réseau et considèrent les Greeters comme de véritables personnes ressources de par leur témoignage et leur vécu.
 

Acte I : Rencontre avec Caroline, 51 ans, Greeter depuis 2 ans

La Villa Régina fait partie des villas « exceptionnelles » de la station balnéaire de La Baule. Située avenue Pierre Loti, à deux pas de l’Esplanade Benoît et des Hôtels du Groupe Barrière, elle constitue un passage obligé de la visite de l’ancien quartier du Casino.
Caroline Glon en est la propriétaire.

Née à La Baule en 1968, à quelques centaines de mètres de la Villa, elle fait partie du « Club des Originaux Baulois », cercle strictement réservé aux personnes nées à La Baule. Déterminée à conserver ce patrimoine dans la famille, elle l’a racheté à ses parents et y a installé son cabinet d’avocat. Caroline a rejoint le réseau des Greeters de La Baule il y a 2 ans. C’est avec enthousiasme et générosité qu’elle a ouvert la porte de sa Villa à l’équipe des Guides, pour partager l’histoire de sa maison restée à l’identique, depuis son acquisition par la famille en 1964.

Le dialogue s’instaure rapidement, Caroline nous met très vite à l’aise grâce à son accueil chaleureux. Les guides vont enfin pouvoir percer les secrets de cette Villa… notamment celui de la cheminée apparente qui suscite toujours beaucoup de questions chez les visiteurs ! Bien entendu, la vérité ne vous sera pas révélée ici… mais seulement pendant la visite guidée du quartier du Casino !

La villa «Régina» a été, comme beaucoup d’autres, mobilisée pendant l’occupation Allemande, lui attribuant de nombreuses anecdotes historiques, notamment la découverte de croix gammées sous la tapisserie d’époque, que Caroline s’amusait à détacher quand elle était enfant.
A La Baule, force est de constater la présence d’un réseau de propriétaires actifs, impliqués dans la protection et la sauvegarde de leur patrimoine. Les Guides y voient une belle opportunité d’intégrer un réseau d’anciens baulois, débordant de nombreux témoignages.
 

Acte II : Rencontre avec Bernard, 92 ans, Greeter depuis 4 ans

Bernard a rejoint le réseau des Greeters dès sa création. Un bond dans le temps pour l’équipe partie à sa rencontre car né en 1928, Bernard détient un précieux témoignage de la dernière guerre et de l’occupation Allemande à La Baule.

Nous prêtons une oreille attentive au récit de cet ancien membre de la bande du Casino, dont certains noms reviennent plusieurs fois : Mockers, Bonafe… des camarades, fils des directeurs du Casino et des Chantiers Navals de St-Nazaire. Bernard se souvient d’ailleurs d’aller au cinéma « à l’œil » ! Le témoignage est riche et les souvenirs intacts : défilés, relais de sentinelles, bombardements, rationnement… Mais l’un des plus marquants restera probablement le bombardement du Lancastria en 1940 au large de St- Nazaire, qui s’est déroulé sous ses propres yeux.
Toujours accompagné de son classeur, il illustre son propos de cartes postales anciennes. Sincérité et générosité transpirent dans les paroles de Bernard. Pour nous, épargnés de la guerre, notre environnement prend une autre dimension et les paroles de Lucette, qui a suivi Bernard le mois dernier, résument bien notre état d’esprit après cette rencontre : « Nous ne nous promènerons plus sur le remblai comme avant ».
Ces rencontres nous mettent face à une évidence : échanger avec les habitants est incontournable ! Pour créer du lien avec ceux qui ont encore beaucoup à partager, enrichir nos contenus ou simplement prendre du plaisir à échanger entre passionnés du territoire.
Aujourd’hui, les Offices de Tourisme sont en quête de « pépites » pour leurs visiteurs, et celles-ci pourraient bien se cacher aussi… derrière leurs habitants !
 
C’est bien de transmission qu’il s’agit là, et pas n’importe laquelle, celle de la mémoire locale, si précieuse pour nous tous, alors merci à tous ceux qui contribuent à la pérenniser !

La Baule – Presqu’île de Guérande

L’office de tourisme gère et propose de nombreuses visites guidées sur le territoire. Cliquez ici, pour vous enregistrer.
  
En même temps, l’office gère et propose des balades Greeters. Voici d’ailleurs le témoignage d’un Greeter sur son activité :
« En tant que greeters, nous recommandons les visites guidées proposées par l’Office de Tourisme.
Si notre balade est gratuite, c’est nullement pour concurrencer celles-ci, mais parce que la rencontre et l’accueil ne se monnaye pas.
Nous acceptons les dons si les visiteurs le souhaitent, mais jamais pour nous-mêmes, car cela fait partie des valeurs fondatrices du mouvement. Ceux-ci sont reversés à la fédération nationale France Greeters afin d’aider à mieux nous faire connaître et à financer les développement de notre système de réservation. »
  
Il faut une offre pour tous les types de visiteurs, les amoureux d’Histoire comme pour les pionniers du tourisme participatif, avides de rencontres et de partage avec des habitants.
  
  
  
  

Pin It on Pinterest

Share This